3. 3 - Classification des Leucémies Aiguës (LA)

3. 3. 1 - Leucémies Aiguës Myéloïdes (LAM)

Sur le plan morphologique, il reste habituel d'utiliser la classification Franco-Américano Britannique (FAB) comprenant 8 groupes (LAM0 à LAM7) selon le type et le degré de différenciation (granuleuse, monocytaire, érythroblastique ou mégacaryocytaire). La classification OMS, qui regroupe des éléments cliniques, morphologiques, cytogénétiques et moléculaires, reconnaît quatre catégories :

Figure 4
Myélogramme réalisé chez une jeune fille de 17 ans. Plusieurs blastes contenant de très nombreux corps d'Auer (on parle de « fagots de corps d'Auer »), ce qui définit la leucémie aiguë « à promyélocytes » (LAM3), constamment associée à l'anomalie cytogénétique t(15;17).
Figure 5
Homme de 24 ans. Dans la moelle osseuse la présence de blastes contenant un corps d'Auer volumineux évoque l'existence d'une anomalie cytogénétique particulière : la t(8;21), que l'on confirmera par étude du caryotype (cette anomalie confère un bon pronostic) (LAM2).

Figure 6
Leucémie Aiguë Myéloblastique (LAM1 – FAB) chez une femme de 44 ans (frottis sanguin). Les blastes ont un cytoplasme bleu (= basophile) ; l'un d'entre eux contient des granulations (flèche) ce qui permet d'évoquer une leucémie aiguë myéloblastique.

4/8