5  -  Diagnostic étiologique

On peut opposer des causes spécifiquement ORL, locales : nasales et paranasales, et des causes générales où l’épistaxis n’est qu’un épiphénomène d’une maladie souvent déjà connue, mais qu’elle peut parfois révéler.

5 . 1  -  Épistaxis d’origine locale : épistaxis symptôme

5 . 1 . 1  -  Infectieuses et inflammatoires (rares)

Rhino-sinusites aiguës.

5 . 1 . 2  -  Traumatiques (fréquentes)

  • Corps étranger.
  • Perforation septale
  • Traumatismes opératoires :
    • chirurgie rhinosinusienne (turbinectomie septoplastie, rhinoplastie, polypectomie, méatotomie, Caldwell-Luc, ethmoïdectomie) ;
    • intubation nasale.
  • Traumatismes accidentels :
    • nasal, avec ou sans fracture des os du nez ;
    • fracture du tiers moyen de la face : sinus frontaux.

5 . 1 . 3  -  Tumorales (à rechercher systématiquement)

Présence de signes associés : obstruction nasale chronique, déficit de paires crâniennes, otite séreuse, exophtalmie.

  • Bénignes : fibrome nasopharyngien, angiome de la cloison (figure 2).
  • Malignes : cancers rhinosinusiens, cancers du cavum.
Figure 2 : Scanner chez un patient présentant un fibrome nasopharyngien.
À droite, coupe frontale ; à gauche, coupe axiale. Le fibrome a un contingent nasal et nasopharyngé (A) et un contingent dans la fosse ptérygomaxillaire (B), les deux contingents communiquant par un élargissement de la fente sphénopalatine, siège de départ de ce type de tumeur.

5 . 2  -  Épistaxis d’origine générale : épistaxis épiphénomène parfois révélatrice

5 . 2 . 1  -  Hypertension artérielle

Facteur général à rechercher systématiquement : elle peut être la cause de l’épistaxis, mais elle peut aussi aggraver une autre cause d’épistaxis.

5 . 2 . 2  -  Maladies hémorragiques

Perturbation de l’hémostase primaire : temps vasculoplaquettaire (TC normal)

  • capillarites :
    • purpura rhumatoïde,
    • purpuras immuno-allergiques et infectieux (typhoïde, scarlatine, purpura fulminant) ;
  • thrombopénies ou thrombopathies :
    • constitutionnelles (Glanzmann, Willebrand),
    • médicamenteuses (aspirine, antiagrégants, AINS),
    • acquises (insuffisance rénale, hémopathies).

Perturbation des facteurs de la coagulation :

  • congénitales : hémophilie ;
  • acquises : anticoagulants, chimiothérapie, insuffisance hépatique, CIVD, fibrinolyse.

5 . 2 . 3  -  Maladies vasculaires

Maladie de Rendu-Osler (angiomatose hémorragique familiale).
Rupture d’anévrysme carotidien intracaverneux.

5 . 2 . 4  -  Épistaxis essentielle : épistaxis maladie

Des facteurs favorisants sont à rechercher :

  • grattage, exposition solaire, phénomènes vasomoteurs ;
  • facteurs endocriniens (épistaxis pubertaire, prémenstruelle, de la grossesse) ;
  • artériosclérose.
5/6